T’as joui : Bien comprendre la polémique autour de Dora Moutot et de la transphobie

En 2021, alors que tout le monde se tue à faire accepter l’évidence, qu’une personne qui se sent femme est une femme (idem pour homme ou autre genre), de nombreuses personnes ont un tout autre discours.

Parmi elles, des transphobes (personnes qui discriminent les personnes transgenres ou qui renient leur mal être et leur besoin de transition) ; mais aussi des personnes banalisant la transphobie (en général, ces personnes ne comprennent pas et ont des actes et pensées transphobes sans s’en rendre compte à cause de leur éducation).

Mais aussi, nous pouvons observer ce que certains activistes contre la transphobie appellent des Terf. C’est sous cette appellation que la journaliste et écrivaine Dora Moutot est surnommé depuis plusieurs mois (années). Terf désigne ici le trans-exclusionary radical feminist”, soit une militante qui exclurait les personnes trans de la cause féministe.

Pourquoi Dora Moulot qui détient la page Instagram @tasjoui est-elle traité de Terf ? Voyons cela. La polémique est en ce moment très accrue. Certains pensent qu’elle est transphobe, d’autres pensent qu’elle a simplement le droit de penser autrement, sous un autre angle.

Voici les différents points pour résumer cette polémique (on va essayer de rester neutre hein, faites-vous un avis vous-même).

Juste à noter : On ne va pas évoquer les autres femmes dites “terf” ici. Le cas de Dora est déjà très évocateur et s’applique ainsi aux autres concernées.

Transphobie : Que reproche-t-on à Dora Moulot de la page Instagram T’as Joui (et d’autres femmes) ?

Vous avez peut-être entendu parler du harcèlement que subi la détentrice de la page Instagram T’as joui, Dora Moutot. Voici ce qui est reproché à la page T’as joui et à son auteure (et journaliste) Dora Moutot :

  • Des propos transphobes et surtout des propos qui banalisent la transphobie
  • Elle a déjà appelé des trans femmes (donc des femmes) par le pronom “il”, ce qui est très insultant
  • Elle a signé une tribune sur Marianne.fr qui soulevait l’idée des espaces mixtes et des vestiaires en disant que les trans femmes (et trans autres genres) ne devraient pas avoir accès aux espaces pour leurs genres, mais à l’espace pour leur sexe à la naissance
  • Elle a aussi voulu enlever la notion d’identité de genre dans la loi visant à interdire les thérapies de conversion (qui sont de la torture et un véritable outrage, disons le). Pour elle, seule les thérapies de conversion d’orientations sexuelles devraient être interdites. Pour les transactivistes qui l’accusent, cette action veut dire que Dora Moutot veut que les thérapies de conversion sur les trans restent légales.
  • Update du 16 octobre 2022 : https://www.huffingtonpost.fr/france/article/dora-moutot-recadree-par-jeremy-ferrari-apres-une-sortie-jugee-transphobe_209024.html
  • Elle a monté un projet sur la sensibilisation du clitoris où elle dit que “toutes les femmes ont un clitoris”. C’est faux : Les trans femmes n’ont pas toujours un clitoris mais un penis. Certaines femmes naissent sans, d’ailleurs. En passant, ici, elle aurait du dire les “cis” ont un clito. Elle l’a effectivement écrit en bas de son affiche avec une *, mais bon, les trans n’ont pas à être relayés à une note en bas de page, ça c’est clair.
VOIR AUSSI : Le Youtubeur THEODORT filme des phénomènes paranormaux (fantômes) en vidéo ! Fake ou réalité ?

Arguments de défense et faits dans cette affaire

  • FAIT Dora Moulot a belle et bien eu des propos transphobes : “Ah donc il va y avoir des pénis dans les toilettes des filles”, etc.
  • FAIT La transphobie est punie par la loi, comme c’est le cas pour le harcèlement.
  • DÉFENSE Qu’on soit ou non d’accord avec ce qu’elle dit sur l’identité de genre, rien ne justifie les menaces de mort, le harcèlement répété. D’autant que même si elle est transphobe, elle n’a pas eu d’actes réprimendables hormis des idées qu’elle a ouvertement émises. Souhaiteriez-vous le mort d’un raciste, s’il ne fait que le penser sans agir en mal ? Si c’est le cas, vous avez un souci avec la liberté de penser. Elle est bien différente de la liberté d’agir. La liberté cependant s’arrête réellement où commence celle de l’autre. Si Dora Moulot avait agressé un trans ou sous-entendu qu’elle allait le faire (menaces), oui, elle mériterait ce qu’elle subi. Ce n’est ici pas le cas. D’autant que beaucoup de personnes sont “mal éduquées” et ces personnes (telles que certaines personnes âgées par exemple), ne comprennent pas le débat et ne pense pas faire de mal à autrui. La nuance est difficile à voir, cependant ces gens qui banalisent la transphobie sont victimes de leur éducation et doivent donc être éduqués sans violence. Nous ne savons pas si Dora fait partie des transphobes ou des gens mal éduqués sur le sujet. Dora Moutot est belle et bien harcelée depuis 2 ans et en masse.
  • FAIT Dora Moulot a cependant bien signé une tribune de Marianne.fr dont le sujet était “Trans : suffit-il de s’autoproclamer femme pour pouvoir exiger d’être considéré comme telle ?”. Cette tribune est transphobe dans le sens où elle sous-entend que les trans femmes sont des hommes… Or, non. UNE TRANS FEMME EST UNE FEMME. Si on prend les termes de Dora Moutot, une trans femme n’est cependant pas une femelle, donc une femme au niveau biologique.
  • FAIT Elle a également bien demandé que la loi interdisant les thérapies de conversion exluent la notion d'”identité de genre”. Pour elle, la loi devra donc simplement interdire les thérapies de conversion sur les orientations sexuelles.
  • DÉFENSE Cette demande n’avait pas vraiment pour but d’exclure les trans de cette loi, mais plus de définir plus précisément ce qu’est alors l’identité de genre. Pour Dora Moulot, les genres “homme” et “femme” sont des constructions sociales et non biologiques. Ajouter la notion de genre reviendrait donc a accepter qu’il y est des genres stéréotypés construits socialement.
  • FAIT La détentrice de T’as joui a bien débuté une campagne sur la sensibilisation du clitoris pour les femmes cis. Cependant, sur son affiche, elle a écrit “On ne m’a jamais appris à me servir de mon clitoris, mais toutes les femmes ont un clitoris” (c’est pas ça mot à mot mais c’est l’idée). Ici, Dora a bien fait une erreur car elle parlait des femmes au sens biologique du terme et non du genre. Elle aurait du préciser. Il faut faire attention avec ça, sinon on banalise s’en s’en rendre compte la transphobie.
  • DÉFENSE, Dora pense que nous devrions utiliser le mot “femelle” au lieu de “femme” pour désigner une femme biologique (au niveau des organes et au niveau des chromosomes).
  • EDIT du 22/08/2022 : FAIT, cette dernière a écrit une lettre ouverte sur Marianne.net visant à expliquer pourquoi le planning familial s’éloignait de son fondement. La lettre est partie d’une affiche du PF qui montre un homme enceint. Dora moutot a affirmé qu’un homme ne peut pas être enceint. Elle parlait ainsi de biologie et c’est une réalité. Mais évidemment, le PF évoquait ici un homme trans dont l’utérus est toujours prèsent. Les avis sont mitigés sur le sujet.
VOIR AUSSI : Comprendre l’affaire qui oppose Aline Dessine et Marvel Fitness

Toutes les preuves et sources sur cette affaire : Pour vous faire VOTRE avis

VOIR AUSSI : Personnaliser ses vêtements grandes tailles n’aura jamais été aussi facile

Cancel ou pas cancel ?

Il y a en somme des choses qui l’incriminent et d’autres qui méritent qu’on lui accorde de la clémence. Honnêtement, nous devrions tous êtres contre la cancel culture qui vise à banir quelqu’un à cause d’un fait. EVIDEMMENT, on parle pas de meurtre, de viol ou je ne sais qu’elle chose horrible (ceux-là c’est des enfoirés). Ici, on parle de pensées, d’idées. De ce fait, on ne devrait pas cancel quelqu’un pour une idée. Les humains et la vie en général ne sont pas noirs ou blancs, non, nous sommes tous gris. Et à partir de ces éléments gris, on peut se faire son propre avis et cancel quelqu’un si on veut. Mais à aucun moment quelqu’un doit vous obliger à cancel une personne en vous disant “si tu suis tructruc, tu es toi aussi transphobe”, non. Enquêtez et faites la part des choses avant, ça s’appelle se faire un avis propre.

Dans mon cas, je ne la soutiens pas. Elle a des choses à revoir dans sa façon de penser. Cependant, le harcèlement ne se justifie pas + je suis d’accord avec son idée de “femelle” et non de “femme” pour les femmes biologiques.

PAR CONTRE, les transphobes qui viennent insulter les pages trans qui harcèlent Dora Moulot, vous êtes autant en tord que les autres. ACCEPTEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES, NE FAITES PAS MAL A AUTRUI. C’est pas compliqué, non ? Ça vaut dans tous les camps.

Merci de ne pas être vulgaires en commentaires. Donnez simplement un avis constructif et n’oubliez pas de d’abord éduquer les gens avant d’être violent avec.

2 réflexions sur “T’as joui : Bien comprendre la polémique autour de Dora Moutot et de la transphobie

  1. Whouaa du journalisme sourcé… Pas vu depuis des lustres. Merci enfin une vision factuelle qui prend de la hauteur sans condamner ou donner en pâture aux hordes haineuses de réseaux sociaux…

  2. Pingback: C’est quoi un•e TERF? » MonsieurMadameX.com

Laisser un commentaire